Douleur à la mâchoire

Auteur: Martina Hühner, D.O.

Les douleurs à la mâchoire lors de la mastication ou des problèmes d’ouverture ou de fermeture de la bouche sont assez fréquents. Selon Nawaz (2002, tiré de Bergeron et Laberge 2007) 28% de la population adulte en souffre.

L’articulation de la mâchoire est appelée dans le langage médical,l’articulation temporo-mandibulaire (ATM).  Elle constitue la jonction entre l’os temporal, formant une partie de la base et de la voûte crânienne, et la mandibule ou maxillaire inférieur, seul os mobile de la face.  Elle se trouve juste en avant du conduit auditif externe et elle est très sollicitée lors de la mastication ou de la phonation et même pendant la respiration. Elle effectue des mouvements complexes plus de 10 000 fois par jour qui sont guidés et assurés par beaucoup de muscles, de ligaments et un disque interarticulaire. C’est la première structure en mouvement de l’individu. Au 3e mois intra-utérin la succion débute déjà. On la considère comme la fonction la plus primitive et primordiale du corps.

Par ailleurs, les dysfonctions de l’ATM peuvent se traduire par des douleurs ou des bruits articulaires lors de mouvements et des limitations d’ouverture ou de fermeture de la bouche (close et open lock). Ils peuvent être dus à des traumas directs sur mâchoire, indirects sur le crâne et une tension musculaire très élevée autour de l’ATM. Le bruxisme (serrement ou grincement des dents) en est une cause dans 95% des cas ainsi qu’une mauvaise occlusion ou des douleurs dentaires. Ces dysfonctions peuvent rendre la mastication douloureuse ou inefficace et empêcher une personne de se nourrir adéquatement. Il est important lors de problème chronique d’avoir un suivi par un dentiste et si nécessaire par un orthodontiste.
Ajoutons que la tension musculaire au niveau de l’ATM peut être aussi causée par le stress de la vie quotidienne et des surcharges psycho-émotionnelles.

En 2007, le résultat d’une étude expérimentale en ostéopathie sur les dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire a été présenté au Collège d’études Ostéopathiques de Montréal par Bergeron et Laberge. Les chercheuses ont recruté 30 personnes présentant une limitation de l’ouverture de la bouche, des bruits articulaires et de la douleur à l’ATM.  Les 15 sujets du groupe expérimental ont constaté une amélioration significative de l’ouverture de la bouche, une diminution des bruits articulaires et de la douleur après trois traitements en ostéopathie. Ceux-ci étaient axés sur l’ATM et la dure-mère (enveloppe du système nerveux central qui s’attache entre autre sur l’os temporal).
Précisons que l’ostéopathe considère le corps comme une unité fonctionnelle dans laquelle les différentes structures et régions interagissent entre elles. En tenant compte de ce concept, celui-ci va investiguer et traiter toutes les structures et régions qui sont en lien avec l’ATM et l’articulation elle-même afin d’apaiser les douleurs ressenties dans cette région.

Référence :

  • Bergeron V. et Laberge S., L’influence du traitement ostéopathique de l’ATM et de la dure-mère sur les dysfonctions chroniques de l’articulation temporo-mandibulaire, thèse présentée au Collège d’Études  Ostéopathiques de Montréal en 2007

Source : http://qualita.ca/indications-de-losteopathie/douleur-a-la-machoire-dysfonctions-de-larticulation-temporo-mandibulaire/

 

si vous souhaitez plus de renseignements : www.qualita.ca

04. mars 2013 par Sarah Jaffré
Catégories: Général | Tags: , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *